LES TRESORS Du Sud
Un patrimoine préservé, tout un village créole à visiter

Au coeur de la Créolie

Un art de vivre à expérimenter

Cerné de hauts remparts et longtemps préservé, le village de l’Entre-Deux a su conserver une certaine authenticité. Ses maisons créoles colorées, sa douceur de vivre, la chaleur de sa population rappellent la vie d’autrefois. Ses alentours proches offrent de belles promenades sur des sentiers familiaux qui permettent de goûter un peu de cette « créolité » au contact de l’architecture traditionnelle mais aussi des artisans ou des producteurs maraîchers !

 

Au coeur de la Créolie

Le sentier de Coteau Sec

Entre le plateau de l’Entre-Deux et le Bras de Cilaos, au Nord, le sommet du Coteau Sec offre un beau belvédère sur Saint-Louis, le village et les remparts dentelés du Dimitile !

Le chemin bétonné monte vers les terrains de tennis de Grand-Fond en passant devant l’aire d’entrainement Canine de l’Entre-Deux et se mue en sentier derrière les courts. Malgré ses réservoirs, « Coteau Sec » porte bien son nom, car c’est une crête aride, très exposée, à la végétation adaptée au sol pauvre. A 600 m du départ, une vue avec grand angle sur tout le village et la crête du Zèbre se dégage. A gauche du stade, une belle zone verdoyante surprend par ses carreaux de petits pois, chouchous, citrouilles et haricots… De là, on constate aussi qu’il y a dans le bourg beaucoup de toits quatre pans, architecture traditionnelle des cases créoles. Magnifique panorama sur l’autre côté de la ravine creusé par le Bras de la Plaine : la commune du Tampon s’étale sur la planèze, et le regard se perd sur les contreforts du Sud sauvage. Au réservoir, vous pouvez redescendre par le même chemin ou par le chemin d’exploitation (800 m) qui vous mènera sur le CD26. Si vous souhaitez poursuivre votre promenade, gagnez le réservoir suivant par la droite (il y a 600 m entre les deux citernes). Du muret de protection, vue plongeante et vertigineuse sur le Bras de Cilaos, la route sinueuse qui mène à l’ilet Furcy. A la fourche, un chemin de terre s’ouvre à votre gauche puis redescend Coteau Sec par l’autre sentier.

Accès : face au stade municipal du Bas de Ruisseau, impasse Roland GARROS – Arrivée : au réservoir, sur la route du Coteau Sec. – Durée : 2h – Difficulté : aucune.

Un dépaysement inattendu

Sentier Bassin Sassa

Accès : A 50 m de l’office de tourisme, prendre la rue Julius Hoarau Arrivée : Rue du cimetière puis église En remontant la rue Julius HOARAU, une case centenaire en bardeaux attirera votre attention, ainsi que les cacaoyers de sa cour. Prendre la deuxième allée à droite Laissez-vous guider par ce chemin de terre qui dessert quelques habitations du Bas de ruisseau. Le murmure de l’eau déjà vous accompagne. Des marches de galets donnent accès à une petite ravine qui ne tarit jamais : dépaysement inattendu. Des sources viennent alimenter ce bel endroit où autrefois l’on pêchait tilapias (poissons) et anguilles. Vous pouvez dès lors descendre dans le lit de la ravine pour rejoindre le bassin de Sassa. (L’escalier qui monte conduit au chemin Melin mais ne fait pas partie de votre itinéraire.) L’itinéraire consiste désormais à longer le cours d’eau en suivant les flèches. Suivant les méandres, des galets installés vous permettent de traverser le cours d’eau. Marchez jusqu’à la pancarte (Bassin à 20 m) dissimulée sous les frondaisons, pancarte qui vous signale le bassin Sassa. Il ne vous reste plus qu’à descendre par ce sentier cabri. A proximité : les vestiges d’une ancienne pompe. ATTENTION DANGER / Ne vous approchez pas trop pour examiner la grotte ! Revenez sur vos pas, puis remontez à droite. Le sentier se termine en bordure de la route du cimetière. Pour regagner le centre-ville, suivre la flèche et continuez tout droit aux intersections et vous gagnerez alors l’église.

A la rencontre de l'architecture traditionnelle

Circuit des cases créoles

Flânez en toute liberté et découvrez l’art de vivre créole symbolisé par nos charmantes cases colorées et leurs jardins abondamment fleuris !

 

Le terme « case » désigne à La Réunion tout type d’habitation. Ce qui caractérise la case créole, et son architecture directement héritée des charpentiers de marine, c’est notamment son toit à quatre pentes, ainsi que le bardeau, autrefois en bois de tamarin fendu à la main, qui recouvre le toit ou les murs. La varangue et les lambrequins, ces dentelles de bois ou de métal servant à diriger l’eau de pluie vers le sol, sont également un héritage de ce passé maritime. Sur le fronton de la case, des motifs en forme de losange avec un rond ou une fleur à l’intérieur servent à protéger la maison. Le jardin créole présente d’un côté une flore exubérante, parfumée et colorée, et des arbres fruitiers (manguiers, letchis, bananiers, avocatiers…). De l’autre, on trouve un potager avec un espace réservé aux herbes aromatiques et aux plantes médicinales. Ces jardins recèlent parfois des plants disparus ailleurs. Passionnés d’horticulture, les habitants de l’Entre-Deux entretiennent leur jardin avec amour.

 

Accès : à partir de l’office de tourisme, partez vers la droite, faites le tour du village pour revenir par la gauche, rue Fontaine. Durée : 45 min environ.

Entre Lambrequin et Patrimoine

Visite guidée

Participez à une visite guidée avec un guide passionné, qui vous embarquera dans une belle promenade à pieds d’une heure. La Visite avec Etienne c'est : Du lundi au Samedi : A 10h00 et 14h00 (Départ de l'office de tourisme de l'Entre-Deux) - Réservation souhaitée Le Dimanche et jours fériés : Sur réservation Tarifs : Adultes : 10 € , Enfants : 6 € , Scolaire et Entreprises : Tarifs forfaitaires Gratuité pour les enfants de moins de 5ans et pour les accompagnateurs. Contactez Etienne Benard au 0692 36 89 25

Un trésor architectural préservé

Les maisons ou "cases" créoles font partie du patrimoine de la commune de l'Entre-Deux. Ces maisons, véritables bijoux architecturaux ont su résister au temps qui passe. Il y en aurait 250 dans le village.